Breves
  • Médecine au sommet du mont Manaslu

    Cinq équipes de recherche ont débuté le 21 mars une expédition de 5 semaines au cœur de l’Himalaya et ont établi un laboratoire à plus de 5 000 mètres d’altitude sur le Manaslu (qui culmine à 8 156 mètres). L’équipe française conduite par Samuel Vergès s’est intéressée à l’impact de l’altitude sur les troubles du sommeil et sur le fonctionnement du cerveau et du cœur.

  • Plus de médecins dans les hôpitaux… et moins en ville

    En 2014, la DREES révèle que nos hôpitaux comptent 183 000 emplois médicaux, salariés ou non (84,7 % de médecins, biologistes, odontologistes et pharmaciens, 14,1 % d’internes et 1,2 % faisant fonction d’internes). Ce nombre est en hausse de 1,8 % entre 2011 et 2012, tandis que celui des praticiens libéraux a diminué de 2,4 %.

  • Un site auquel il est recommandé de devenir addict !

    La Fédération addiction a récemment ouvert un site internet à destination des professionnels de santé. Accessible à l’adresse www.intervenir-addictions.fr, il a pour objectif de faciliter le dialogue entre les soignants et les patients sur la consommation de produits psychoactifs. Différents outils sont proposés et notamment des « mises en situation filmées et commentées ».

  • Les filles de plus en plus folles avec l’alcool

    Les chiffres du Baromètre santé 2014 mettent en évidence une progression du « binge drinking » chez les jeunes de 18 à 25 ans. Les ivresses répétées (au moins 3/an) concernent désormais 29 % de ces jeunes adultes contre 15 % il y a 10 ans. Les jeunes femmes sont de plus en plus fréquemment concernées : 28 % ont connu des ivresses répétées en 2014, contre 19 % en 2010 et 8 % en 2005.

  • Mutuelle : les mauvaises blagues du 1er avril

    Depuis le 1er avril, tout nouveau contrat de mutuelle dit « responsable et solidaire » ne peut prévoir de prise en charge des frais d’optique supérieure à 470 € pour des verres simples et 850 € pour des verres complexes. Le remboursement des dépassements d’honoraires ne peut dépasser 125 % du tarif opposable en dehors des médecins signataires du contrat d’accès aux soins.

  • Les pharmaciens hospitaliers demandent un peu plus d’application sur la santé mobile

    L’Association européenne des pharmaciens hospitaliers réunie fin mars a plaidé pour un développement rapide de la prescription électronique, la mise en place généralisée de dossiers patients électroniques, de codes-barres sur les doses unitaires de médicaments et appelle également à davantage de vigilance concernant les applications mobiles destinées aux patients.

  • Don de ses RTT : public et privé bientôt logés à la même enseigne

    Le ministre de la Fonction publique, M. Lebranchu, a indiqué que le décret permettant le don de RTT à un collègue parent d’un enfant gravement malade au sein de la fonction publique entrerait en vigueur en mai et serait rétroactif, pour répondre à la situation de familles concernées dès aujourd’hui. Dans le privé, ce type de don est possible depuis le printemps 2014.

  • Vérification d’identité : le CHU de Lille a chu

    Erreur rare au CHRU de Lille : 2 patientes ont vu leur identité et par voie de conséquence leur traitement (dispensé par l’intermédiaire du Gamma Knife), intervertis. Signalé à l’Agence de sûreté nucléaire et classé au niveau 2 (sur une échelle allant de 1 à 8), cet incident n’aurait pas eu de conséquences sur l’état de santé des 2 malades, toujours suivies actuellement.

Agenda
Journal

GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PRATIQUE
Numéro 1 en audience
auprès des gynécologues médicaux et obstétriciens libéraux
Enquête CESSIM
Printemps 2014
Contact Abonnement en ligne

Publicité