Version PDF

Infertilité

14 nov 2011

Quelle relation entre endométriose et obésité ?

Dr Viola Polena
Une relation inverse entre endométriose et indice de masse corporelle (IMC) a été suggérée par des multiples études rétrospectives, mais aucun travail n’avait été entrepris pour évaluer cette association. D’où l’intérêt de cette étude menée par Shah DK et coll. Pour cette analyse, ont été utilisées les données d’une étude prospective en cours « Etude II sur la santé des infirmières », collectées pendant 20 ans (1989-2009), et qui concernent 116 678 infirmières américaines âgées de 25 à 42 ans. Seules les femmes présentant une endométriose confirmée par laparoscopie ont été considérées ici. Le poids à 18 ans et le poids et la taille actuels ont été rapportés à l’inclusion, avec une actualisation du poids tous les 2 ans. L’âge, la parité et l’infertilité ont été inclus dans l’analyse finale. Au total, 3 425 cas d’endométriose ont été rapportés sur un total de 1 207 763 femmes-années, avec une incidence globale de 284 pour 100 000 femmes-années. L’IMC actuel, l’IMC à l’âge de 18 ans, le rapport taille-hanche et la taille étaient inversement associés au risque d’endométriose (p < 0,01 pour toutes les comparaisons). Le risque d’endométriose est plus faible chez les femmes obèse que chez celles ayant un IMC référent normal (18,5 – 22,4), avec une diminution du risque respectivement de 22 % pour un IMC entre 35 et 40 (intervalle de confiance à 95 % de 0,65 à 0,93) et de 46 % pour un IMC > 40 kg/m2 (de 0,42 à 0,69). Par ailleurs, le risque d’endométriose est quatre fois plus important chez les femmes présentant un rapport taille-hanche inférieur à 0,6 comparativement à celles présentant un rapport de 0,70-0,79. Aucune association n’a été observée entre les variations d’IMC et l’endométriose. Ces résultats mettent en évidence une corrélation inverse entre risque d’endométriose et IMC à 18 ans, IMC actuel et distribution centrale de la graisse corporelle. D’autres recherches sont nécessaires pour élucider les mécanismes biologiques permettant d’expliquer ces associations.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 19
  • >
publicité
publicité