Version PDF

Ménopause

27 oct 2008

Quelle efficacité de l’odanacatib dans l’ostéoporose ?

Dr Isabelle Birden
L’odanacatib est un inhibiteur sélectif de la cathepsine K. 
Il a été montré au cours d’études précliniques et de phase I, que cette molécule permettait de réduire rapidement et de façon réversible la résorption osseuse.  Différentes doses de ce produit (3, 10, 25, 50 mg) ont été évaluées au cours d’une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, qui a été menée chez des femmes ménopausées ayant une faible DMO (-3,5 < T-score < -2 au rachis lombaire, col fémoral, trochanter, ou hanche total). Au total, 280 femmes ont été traitées par odanacatib pendant 2 ans (en association avec une supplémentation vitamino-calcique). Il en ressort qu’à 24 mois l’odanacatib a entraîné une augmentation de la DMO dose-dépendante ainsi qu’une diminution des marqueurs du remodelage osseux. Une dose de 50 mg par semaine a permis une augmentation de la DMO de +5,5 % au rachis lombaire et de +3,2 % à la hanche totale (versus -0,2 % et -0,9 % sous placebo). Par ailleurs, l’odanacatib a été bien toléré : un rash  a été observé chez 4,8 % des patientes traitées par 50 mg d’odanacatib (versus 7,9 % sous placebo).

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité