Version PDF

Ménopause

18 aoû 2011

Prise en charge des saignements post-ménopausiques

Dr Viola Polena
Les saignements post-ménopausiques sont un symptôme fréquent, plus particulièrement chez les femmes utilisant des traitements hormonaux de substitution. Sachant que 90 % des adénocarcinomes de l’endomètre se manifestent par des saignements, il est important d’explorer ces saignements afin d’exclure la présence de lésions malignes et de faire le diagnostic d’éventuelles pathologies intra-utérines.
Actuellement, l’exploration de ces saignements se fait par une hystéroscopie en ambulatoire, une biopsie de l’endomètre et une échographie pelvienne. Ils permettent un diagnostic fiable des pathologies à l’origine des saignements, et ceci sans anesthésie ni inconfort pour les patientes. -les hystéroscopes modernes à petit diamètre permettent de diagnostiquer une atrophie de l’endomètre et des lésions intra-utérines, telles que les polypes endométriaux, les fibromes sous-muqueux et l’adénocarcinome de l’endomètre. -l’exploration de la cavité utérine par hystéroscopie permet de cibler et de guider les biopsies et de déterminer les stratégies les plus appropriées de la prise en charge, soit une hystéroscopie opératoire, soit une chirurgie. -l’échographie vaginale est importante dans l’exploration des saignements post-ménopausiques, elle permet de diagnostiquer des pathologies en dehors de la cavité utérine, mais aussi d’exclure de façon assez fiable l’adénocarcinome de l’endomètre en présence d’une épaisseur de l’endomètre (en mesure double-couche) inférieure à 5 mm.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 8
  • >
publicité
publicité