Version PDF

Infertilité

13 déc 2006

Opérer les hydrosalpinx avant AMP

Docteur Jean-Michel Brideron

SFG – Paris. Plusieurs études ont montré que la présence d’un hydrosalpinx altérait le pronostic des procédures d’Aide Médicale à la Procréation (AMP) tandis que son traitement entraînait une amélioration des chances de grossesses évolutives.
Curieusement, cette notion semble diversement prise en compte par les gynécologues français comme nous le révèle l’étude réalisée par l’équipe de Michèle Uzan de l’hôpital de Bondy (France) sous la direction du Dr Ducarme G.

 
Le questionnaire visant à préciser la prise en charge des hydrosalpinx avant AMP a été adressé à 100 centres de FIV dont 82 ont répondu. 97 % des centres (n=80) exposaient aux patientes les conséquences des hydrosalpinx sur le pronostic de la FIV. Une proposition thérapeutique présentée avec une insistance légère (n=12 ; 16 %) ou sérieuse (n=62 ; 83 %) était associée dans la majorité des cas. Dans 6 % des cas (n=5), aucune recommandation n’était formulée. Les stratégies de prise en charge variaient fortement d’un centre à l’autre et plusieurs propositions pouvaient être faites. On passait ainsi du traitement médical (22 %), par antibiothérapie avec ou sans corticothérapie, au traitement chirurgical (65 %), avec salpingectomie ou salpingostomie coelioscopique, occlusion tubaire proximale, voire salpingectomie par laparotomie, en passant par la ponction échoguidée (59 %) avant ou pendant le recueil ovocytaire plus ou moins associée à un traitement médical. Aucun protocole de prise en charge des hydrosalpinx avant l’AMP n‘était établi dans 90 % des centres. Malheureusement, aucun centre n’était capable de présenter ses résultats en fonction de la variable « hydrosalpinx » et de la stratégie thérapeutique adoptée. Cette enquête confirme donc qu’en France la prise en charge des hydrosalpinx avant FIV souffre d’une très grande hétérogénéité et que la salpingectomie, qui semble le traitement plus efficace, ne paraît pas assez diffusée.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité