Version PDF

Ovaires

19 oct 2010

La mélatonine contre le stress oxydatif des ovaires ?

Dr Roseline Péluchon
Des dérivés réactifs de l’oxygène, ou radicaux libres, sont produits dans les follicules ovariens, particulièrement au moment de l’ovulation, et sont fortement suspects de perturber la maturation des ovocytes. Un marqueur du stress oxydatif, le 8-0HdG (8-hydroxy-2’déoxyguanosine), est présent dans le liquide folliculaire, à des concentrations variant en relation inverse du taux de mélatonine, facteur anti-oxydant. De là à prêter à la mélatonine des fonctions de protection de l’ovocyte contre le stress oxydatif, il n’y a qu’un pas que franchissent les auteurs de cette étude japonaise.
Des dérivés réactifs de l’oxygène, ou radicaux libres, sont produits dans les follicules ovariens, particulièrement au moment de l’ovulation, et sont fortement suspects de perturber la maturation des ovocytes. Un marqueur du stress oxydatif, le 8-0HdG (8-hydroxy-2’déoxyguanosine), est présent dans le liquide folliculaire, à des concentrations variant en relation inverse du taux de mélatonine, facteur anti-oxydant. De là à prêter à la mélatonine des fonctions de protection de l’ovocyte contre le stress oxydatif, il n’y a qu’un pas que franchissent les auteurs de cette étude japonaise.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité