Version PDF

Ménopause

18 aoû 2011

Cimicifuga racemosa : un traitement non hormonal des symptômes de la ménopause

Dr Viola Polena
Les résultats de certaines études ont montré que les traitements hormonaux de la ménopause sont associés au risque de cancer du sein, de thrombose, d’embolie et d’AVC. Dans un tel contexte, on comprend que l’intérêt pour les thérapies non-hormonales de la ménopause ne cesse d’augmenter.
  Cimicifuga racemosa (CR) fait partie de ces thérapeutiques et comme l’atteste l’auteur de cette présentation, des études randomisées internationales ont montré son efficacité et sa sécurité d’emploi dans le traitement des symptômes de la ménopause. Ces derniers étaient significativement réduits dans les groupes traités comparativement aux groupes placebo. De plus, l’efficacité de CR s’est avérée similaire à celle de la tibolone, avec une meilleure tolérance. Il a aussi été montré que la combinaison de CR avec des extraits de ST John’s Wort est efficace sur les symptômes de la ménopause, notamment chez les patientes présentant une composante psychologique importante. Des effets protecteurs de CR vis-à vis du cancer du sein auraient également été rapportés. Le CR est bien toléré et il n’affecte pas le taux des estrogènes ou la sensibilité aux estrogènes dans les tissus tels que les seins ou l’utérus. En conclusion, la place de Cimicifuga racemosa dans le traitement des symptômes de la ménopause est bien établie par des études randomisées et son rapport bénéfice-risque positif a été officiellement approuvé par la Commission Allemande E, l’ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy), l’OMS et l’HMPC (Committee on Herbal Medicinal Products).

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité