Version PDF

Endocrinologie

05 avr 2006

8e Congrès Européen d'Endocrinologie. Micropolykystose ovarienne : une nouvelle indication pour la metformine ?

Dr Jean-Michel Brideron
ECE. Glasgow - 6 avril 2006. La metformine est de plus en plus utilisée dans la prise en charge de la micropolykystose ovarienne (MPO) selon des indications et avec des résultats qui restent controversés.
Dans l'étude que nous propose ici une équipe britannique sous la direction de Elrishi MA, il s'agissait de juger rétrospectivement des effets de la metformine sur le cycle menstruel, la fertilité, le poids et l'hirsutisme de 244 patientes présentant une MPO. Dans cette cohorte d'âge et d'IMC moyens de 27 ans et de 35 kg/m2, les menstruations sont réapparues chez respectivement 52 % des patientes qui présentaient une aménorrhée et chez 60 % des femmes ayant une oligospanioménorrhée. 39 % des patientes souffrant d'infertilité ont débuté une grossesse tandis que 49 % d'entre elles perdaient au moins 2 kg au bout de 6 mois de traitement. L'hirsutisme a été amélioré dans seulement 14 % des cas. D'après ces données, la metformine semble améliorer le fonctionnement endocrinien sexuel comme le montre la restauration de l'activité menstruelle, de la fertilité et la diminution de l'hirsutisme et du poids. Bien entendu, seul un essai expérimental de qualité permettrait de dégager sans réserve les réels effets de la metformine chez les patientes atteintes de MPO.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 8
  • >
publicité
publicité