Version PDF

Imagerie

19 mar 2014

Comprendre et apprendre l’échocardiographie avec HeBee, modèle 3D de cœur fœtal

B. STOS Centre Chirurgical Marie-Lannelongue, Le Plessis-Robinson
HeBee est un modèle 3D de cœur fœtal, facile à utiliser, qui aide à la compréhension de l’anatomie, la physiologie et l’échographie du coeur foetal. Au-delà du modèle 3D, HeBee est aussi une banque de vidéos et images du coeur normal et pathologique ainsi qu’une plateforme d’échange sur le coeur foetal avec des experts, accessibles en ligne. HeBee est un modèle simplifié de cœur fœtal pouvant s’ouvrir ou s’observer de manière à reproduire et comprendre les différents plans de coupe décrits dans la littérature(1,2) et dont certains sont devenus obligatoires pour tout examen de dépistage, depuis le rapport du Comité National Technique en 2005(3). HeBee est un coeur en résine, composé de trois parties (figures 1 et 2) qui, selon leur assemblage, reproduisent la coupe 4 cavités, soit la coupe des gros vaisseaux et celle des 3 vaisseaux.
  La coupe des 4 cavités La coupe des 4 cavités s’obtient en retirant les 2 parties supérieures du modèle. Comme son nom l’indique, elle traverse les 2 oreillettes et les 2 ventricules dans leurs parties médianes, ainsi que la zone des valves auriculo-ventriculaires.     Figure 1. Le modèle HeBee complet.     Figure 2. Le modèle HeBee complet. L’oreillette droite est globalement arrondie et l’oreillette gauche plus angulée et aplatie à sa face postérieure du fait de la connexion des veines pulmonaires. Le septum interauriculaire secundum est fenêtré en son centre par le foramen ovale, partiellement recouvert par la membrane de Vieussens ou septum primum (figure 3). Figure 3. Coupe des 4 cavités.  Chaque oreillette est connectée à son ventricule dans la région de la jonction auriculo- ventriculaire qui implique à la fois oreillettes, ventricules, valves mitrale et tricuspide, septum interauriculaire et ventriculaire. Dans cette région, la septation est parfaitement finalisée et il existe une continuité entre septum interauriculaire et ventriculaire, donnant un aspect avec les valves auriculo-ventriculaires de « croix du cœur » (figure 4). Il existe une concordance naturelle entre oreillettes et ventricules appelée concordance auriculo-ventriculaire. Figure 4. Coupe des 4 cavités. Aspect de croix du cœur.  Pour affirmer cette concordance, il faut reconnaître les caractéristiques morphologiques spécifiques des ventricules : – le ventricule droit : la valve tricuspide qui lui appartient est identifiée grâce au décalage mitro-tricuspidien (la tricuspide est décalée vers la pointe du cœur) ; on trouve aussi la présence de trabéculations, en particulier la bandelette modératrice comblant la pointe du ventricule (figure 4) ; – le ventricule gauche : la valve mitrale qui lui appartient est insérée plus en arrière, la morphologie du VG est plus oblongue et sa pointe libre de toute trabéculation. Le septum interventriculaire visible dans la coupe 4C correspond au septum d’admission au niveau des valves auriculo-ventriculaires, et au septum trabéculé ou musculaire vers la pointe du cœur. La coupe des gros vaisseaux En ajoutant à la coupe 4 cavités la partie intermédiaire du modèle, on obtient la coupe dite « des gros vaisseaux », formant un angle d’environ 40° avec la coupe 4 cavités. En raison de cette angulation franche, cette coupe ne traverse plus le ventricule gauche. Ce sont les cavités droites qui sont visibles : oreillette droite, ventricule droit, voie d’éjection droite, artère pulmonaire. Des structures gauches, on ne peut voir que l’aorte à son origine, c’est-à-dire au niveau de l’anneau valvulaire, en position centrale (figure 5).   Figure 5. Coupe des gros vaisseaux. Le ventricule droit se différencie bien du gauche par la présence d’une chambre d’éjection appelée infundibulum pulmonaire. L’infundibulum maintient à distance la valve pulmonaire du reste du ventricule et en particulier de la valve tricuspide (figure 6). Figure 6. Coupe des gros vaisseaux.  On voit, avec l’ajout de cette partie intermédiaire, qu’une partie du septum interventriculaire n’était pas visible dans la coupe 4 cavités : la partie haute du septum trabéculé, le septum conal, émergeant entre les 2 gros vaisseaux et le septum membraneux. Les valves artérielles sont toutes deux visibles sur la coupe des gros vaisseaux, dans 2 plans orthogonaux en raison du croisement des vaisseaux. Au-delà de la valve pulmonaire, on peut suivre le trajet de l’artère pulmonaire : du tronc pulmonaire jusqu’à la trifurcation en 2 branches pulmonaires et canal artériel. En général, on voit soit la bifurcation pulmonaire, soit plus souvent la bifurcation entre l’artère pulmonaire droite qui contourne l’aorte par l’arrière, et le canal artériel.   La coupe des 3 vaisseaux La coupe 3 vaisseaux (aorte, artère pulmonaire et veine cave supérieure), si elle n’existe pas réellement sur le modèle en tant que coupe, est facilement identifiable en examinant la partie supérieure du modèle complet. De droite à gauche, on retrouve la veine cave supérieure, l’aorte au centre puis l’artère pulmonaire et le canal artériel à gauche (figure 7). Figure 7. Coupe des 3 vaisseaux.  L’aorte et l’artère pulmonaire prolongée du canal artériel ont une direction postérieure et se rejoignent au niveau de l’aorte thoracique descendante, juste en avant et à gauche du rachis. Cette jonction des 2 crosses prend une forme de V. Pour plus d’informations, consulter le site www.hebee.fr.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité