publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Cancérologie

Publié le 08 jan 2024Lecture 1 min

Éditorial

Israël NISAND, Rédacteur en chef, Président du Comité scientifique

En France depuis 1990, le taux d’incidence des cancers, toutes localisations confondues, augmente de façon continue, et de 0,9 % par an chez la femme.

Selon les derniers chiffres communiqués par Santé publique France, le cancer du sein reste, et de loin, la plus fréquente des pathologies cancéreuses avec plus de 60 000 nouveaux cas recensés en 2023 en métropole. Bien que le taux de mortalité diminue d’année en année grâce au dépistage et à la prise en charge thérapeutique, il est aussi le cancer le plus létal chez la femme avec 14 % de décès. Dans ce numéro de Gynécologie et obstétrique pratique dédié à la cancérologie, nous consacrons deux articles au cancer du sein au stade précoce, avec la place du traitement par les anthracyclines et l’actualisation par la HAS de la population éligible à l’utilisation des signatures génomiques chez les femmes RH+/HER2- de grade 2. Et comme l’issue est favorable dans 9 cas sur 10 lorsqu’il est dépisté suffisamment tôt, il est essentiel de s’intéresser à la fertilité, ainsi qu’au pronostic obstétrical et oncologique après cancer du sein. Une volonté de garder une posture positive en cette fin d’année et de détourner une célèbre citation John Fitzgerald Kennedy : « Il faut chercher à rajouter des années à sa vie mais aussi essayer de rajouter de la vie à ses années. »

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité

Vidéo sur le même thème

publicité