Version PDF

La France à l'international

28 mai 2021

Grossesse après reconstruction mammaire

D. ROTTEN, Paris

Les publications des Français dans les revues internationales

H. Alkhashnam, F. Rimareix, C. Mazouni, N. Leymarie, B. Sarfai, J.-F. Honart, F. Kolb. Pregnancy ater breast re-construcion. In: S. Alipour, R. Omranipour (eds). Diseases of the breast during pregnancy and lactaion. Advances in Experimental Medicine and Biology 2020 ; 1252. Springer, Cham. L’âge à la première grossesse augmente et l’âge de découverte des cancers du sein s’abaisse. Le nombre de femmes devant subir un traitement pour cancer du sein et souhaitant préserver la possibilité d’une grossesse ultérieure s’accroît. Une chirurgie limitée n’est pas toujours possible, d’autant que la radiothérapie est contre-indiquée pendant la grossesse. Lorsqu’une mastectomie s’avère nécessaire chez une femme chez laquelle une grossesse ultérieure est envisageable, les options sont multiples, qu’il s’agisse d’une reconstruction immédiate ou décalée. Le choix nécessite plusieurs étapes, comme l’expose une étude de l’équipe du département de chirurgie plastique et mammaire de l’Institut Gustave-Roussy. Toutes les techniques sont-elles envisageables ? La réponse à cette question nécessite de prendre en compte : la qualité et la laxité de la peau de la paroi thoracique ; l’existence de comorbidités, telles que le diabète et les antécédents de pathologie thromboembolique ; les habitudes de vie, comme le tabagisme et un index pondéral élevé. Quelles sont les conséquences sur la grossesse des différents types de reconstruction ? - Matériels prothétiques : les prothèses ne posent pas de problème spécifique. Particularité pour les prothèses d’expansion tissulaire : en raison de la présence d’un port métallique, un protocole adapté devra être appliqué en cas de nécessité de réaliser une IRM. - Lambeaux autologues : les transferts de muscle grand droit de l’abdomen (TRAM) entraînent une faiblesse pariétale, généralement sans risque de complications pour le déroulement de la grossesse et le travail. Par précaution, un délai d’un an est conseillé entre l’intervention et la grossesse. La grossesse est également possible après reconstruction par lambeau cutanéo-graisseux DIEP, puisque cette technique n’entraîne aucun dégât musculaire ou aponévrotique. Les lambeaux de grand dorsal n’entraînent aucune conséquence sur la paroi abdominale, et sont compatibles avec une grossesse. - Reconstruction par injection de graisse : il n’y a pas de retentissement sur la grossesse, mais des changements de volume peuvent se produire à l’occasion de la grossesse. Le débat persiste concernant le risque de récidive des cancers hormonodépendants du fait de l’inondation hormonale et de la sécrétion de facteurs de croissance pendant la grossesse. Quelles sont les conséquences de grossesse sur le sein ? La grossesse peut entraîner des modifications morphologiques des seins, avec hypertrophie, ptose et modification des mamelons. Elles pourront rendre nécessaire une symétrisation controlatérale au décours. Rubrique coordonnée par D. Rotten

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité