Version PDF

Troubles de la ménopause : sévérité et fréquence ont diminué dès le premier jour de traitement par fézolinétant

Timmerman D et coll. J Clin Endocrinol Metabol 2019 ; publication avancée en ligne le 15 août. doi: 10.1210/jc.2019-00677.

Huit centres belges ont testé la sécurité et l'efficacité d'un antagoniste du récepteur neurokinine 3 (NK3R), le fézolinétant, sur les symptômes vasomoteurs des troubles du climatère chez 122 femmes ménopausées. L'étude en double aveugle vs placebo a duré 12 semaines. Le critère principal de...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

18 oct 2019