Version PDF

L’atrophie vulvo-vaginale sévère altère la qualité de vie des femmes ménopausées

Nappi RE et coll. Menopause 2019 ; 26 : 485-91.

L’étude EVES (European Vulvovaginal Epidemiology Survey) a évalué la prévalence de l’atrophie vulvo-vaginale (AVV) et précisé l’impact de l’AVV sur la qualité de vie des femmes ménopausées. Environ deux tiers (66,3 %) des femmes incluses souffraient de symptômes vaginaux sévères, presque un tiers (...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

05 juil 2019