Version PDF

La ménopause précoce est liée à l’augmentation de certains risques : cognitifs, cardiovasculaires, ostéo-articulaires, entre autres

Kuh D et coll. Neurology 2018 ; 90:e1673-e1681.

Une cohorte de 1 315 femmes britanniques a été suivie sur le long terme afin d’étudier l’impact de l’âge de la ménopause sur les facultés cognitives grâce à des tests cognitifs standardisés. Pour l’ensemble de l’échantillon, le nombre de mots retrouvés dans le test de mémoire diminue entre 43 et 69...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

31 juil 2018