Version PDF

Pathologies cardiovasculaires et durée de la période d'activité génitale : des résultats contradictoires

Mishra SR et al. BJOG 2021 ; 128(5) : 809-21. doi: 10.1111/1471-0528.16524.

Des chercheurs de l'université de Brisbane (Australie) ont entrepris une revue systématique des études publiées sur l'influence de l'âge à la puberté, de celui à la ménopause et de la durée de la période d'activité génitale (PAG) sur la survenue de pathologies cardiovasculaires. Seulement 17 études...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

12 avr 2021