Article du journal gynecologie pratique
Imprimer PDF Envoyer à un confrère

Sexologie

L’homme de demain

Publié le 17 Avr 2012

Philippe BRENOT, Directeur DIU de sexologie, Université Paris Descartes

Et l’on dit que les hommes ne parlent pas ! Et l’on dit qu’ils n’ont rien à dire ! Qu’ils ne ressentent rien ! Qu’ils n’ont pas d’émotion ! Les stéréotypes ont la peau dure. Un homme, ça n’a pas d’émotion, ça ne ressent pas, ça ne parle pas, ça ne connaît pas la tendresse, ça n’a pas de sentiment ou, du moins, ça ne les exprime pas ! Pour une part d’entre eux, je vous accorde que ces poncifs peuvent s’appliquer presque textuellement à certains hommes tant leurs attitudes masculines sont encore stéréotypées.
Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire cet article.

 

VOUS ÊTES DÉJÀ INSCRIT SUR LE SITE :

 

VOUS NÊTES PAS ENCORE INSCRIT,
CRÉEZ VOTRE COMPTE :

PLUS D'ARTICLES SUR LE MÊME THÈME

  • Épigénétique et cancers hormonodépendants : acétylation et signalisation estrogénique dans les cancers du sein

    Publié le 3 Fév 2015

    M. LAPIERRE*, A. LINARES*, N. BOULLE*,** et V. CAVAILLES*/*IRCM, Insitut de recherche en cancérologie de Montpellier ; INSERM U896 ; Université Montpellier-1 ; CRLC Val d’Aurelle – Paul-Lamarque, Montpellier/**Laboratoire de biologie cellulaire et hormonale, CHRU Arnaud-de-Villeneuve, Montpellier

    L’acétylation sur lysine est une des modifications épigénétiques majeures, initialement identifiée sur les histones, qui contrôle de nombreux processus cellulaires. Dans les cellules cancéreuses mammaires humaines, cette marque...

    Lire la suite
  • Insémination dans le cadre de l’homoparentalité : l'expérience belge

    Publié le 3 Fév 2015

    A. DELVIGNE, Centre de PMA du CHC de Liège, Clinique Saint-Vincent, Liège

    La prise en charge de l’homoparentalité lesbienne s’inscrit dans un consensus scientifique quant au devenir favorable des enfants élevés sans père. Un grand nombre de pays européens, ainsi que de nombreux états américains et le Canada...

    Lire la suite
  • Dépistage non invasif des anomalies chromosomiques

    Publié le 3 Fév 2015

    C. BERNABÉ-DUPONT, G. VIOT, L. LOHMANN, C. LACAM, P. ERNAULT, F. JACQUEMARD, CPDP, hôpital Américain, Neuilly-sur-Seine

    Le développement des tests non invasifs de dépistage des anomalies chromosomiques permet, par leur excellente sensibilité, d’éviter la réalisation de nombreux gestes invasifs. Leurs indications, contre-indicaions, particularités doivent être...

    Lire la suite

Publicité

Publicité

Articles les plus vus

Publicité

Thematique
Journal

GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PRATIQUE
Numéro 1 en audience
auprès des gynécologues médicaux et obstétriciens libéraux
Enquête CESSIM
Printemps 2014
Contact Abonnement en ligne

Publicité