Attention, pour des raisons réglementaires, ce site est réservé aux professionnels de santé.

Merci de vous identifier avant d'accéder aux rubriques de votre choix.


Pour tout renseignement relatif à votre inscription, contactez-nous par mail (info@len-medical.fr) ou par téléphone : 01 47 55 31 72

Une fois votre identification effectuée, vous disposerez d'un "identifiant" personnel et d'un mot de passe qui vous permettront d'accéder définitivement aux rubriques du site.

Vous êtes déjà inscrit au site,
Merci de saisir votre identifiant et votre mot de passe :

VOUS ÊTES DÉJÀ INSCRIT SUR LE SITE :

ATTENTION : Il est indispensable, pour vous identifier, que votre navigateur (Internet Explorer ou Mozilla Firefox) soit réglé en niveau 'moyen' dans les paramètres de sécurité et qu'il accepte les cookies.

Vous n'êtes pas encore inscrit au site,
Merci de compléter le formulaire ci-dessous.
3 + 2 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.
J'accepte de recevoir sur mon adresse e-mail des informations provenant du L.E.N. Médical.
Je certifie exacts et sincères les renseignements ci-dessus.
Si vous êtes inscrit au Conseil de l'Ordre, votre numéro d'inscription suffit.
Si vous êtes pas inscrit au Conseil de l'Ordre adressez-nous par fax, par la poste ou par e-mail tout document justificatif de votre qualité de professionnel de santé (carte d'étudiant, licence de remplacement, photocopie de carte professionnelle, de diplôme, ordonnance barrée, etc...).

* : Champs obligatoires
Breves
  • Médecine au sommet du mont Manaslu

    Cinq équipes de recherche ont débuté le 21 mars une expédition de 5 semaines au cœur de l’Himalaya et ont établi un laboratoire à plus de 5 000 mètres d’altitude sur le Manaslu (qui culmine à 8 156 mètres). L’équipe française conduite par Samuel Vergès s’est intéressée à l’impact de l’altitude sur les troubles du sommeil et sur le fonctionnement du cerveau et du cœur.

  • Plus de médecins dans les hôpitaux… et moins en ville

    En 2014, la DREES révèle que nos hôpitaux comptent 183 000 emplois médicaux, salariés ou non (84,7 % de médecins, biologistes, odontologistes et pharmaciens, 14,1 % d’internes et 1,2 % faisant fonction d’internes). Ce nombre est en hausse de 1,8 % entre 2011 et 2012, tandis que celui des praticiens libéraux a diminué de 2,4 %.

  • Un site auquel il est recommandé de devenir addict !

    La Fédération addiction a récemment ouvert un site internet à destination des professionnels de santé. Accessible à l’adresse www.intervenir-addictions.fr, il a pour objectif de faciliter le dialogue entre les soignants et les patients sur la consommation de produits psychoactifs. Différents outils sont proposés et notamment des « mises en situation filmées et commentées ».

  • Les filles de plus en plus folles avec l’alcool

    Les chiffres du Baromètre santé 2014 mettent en évidence une progression du « binge drinking » chez les jeunes de 18 à 25 ans. Les ivresses répétées (au moins 3/an) concernent désormais 29 % de ces jeunes adultes contre 15 % il y a 10 ans. Les jeunes femmes sont de plus en plus fréquemment concernées : 28 % ont connu des ivresses répétées en 2014, contre 19 % en 2010 et 8 % en 2005.

  • Mutuelle : les mauvaises blagues du 1er avril

    Depuis le 1er avril, tout nouveau contrat de mutuelle dit « responsable et solidaire » ne peut prévoir de prise en charge des frais d’optique supérieure à 470 € pour des verres simples et 850 € pour des verres complexes. Le remboursement des dépassements d’honoraires ne peut dépasser 125 % du tarif opposable en dehors des médecins signataires du contrat d’accès aux soins.

  • Les pharmaciens hospitaliers demandent un peu plus d’application sur la santé mobile

    L’Association européenne des pharmaciens hospitaliers réunie fin mars a plaidé pour un développement rapide de la prescription électronique, la mise en place généralisée de dossiers patients électroniques, de codes-barres sur les doses unitaires de médicaments et appelle également à davantage de vigilance concernant les applications mobiles destinées aux patients.

  • Don de ses RTT : public et privé bientôt logés à la même enseigne

    Le ministre de la Fonction publique, M. Lebranchu, a indiqué que le décret permettant le don de RTT à un collègue parent d’un enfant gravement malade au sein de la fonction publique entrerait en vigueur en mai et serait rétroactif, pour répondre à la situation de familles concernées dès aujourd’hui. Dans le privé, ce type de don est possible depuis le printemps 2014.

  • Vérification d’identité : le CHU de Lille a chu

    Erreur rare au CHRU de Lille : 2 patientes ont vu leur identité et par voie de conséquence leur traitement (dispensé par l’intermédiaire du Gamma Knife), intervertis. Signalé à l’Agence de sûreté nucléaire et classé au niveau 2 (sur une échelle allant de 1 à 8), cet incident n’aurait pas eu de conséquences sur l’état de santé des 2 malades, toujours suivies actuellement.

Agenda
Journal

GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PRATIQUE
Numéro 1 en audience
auprès des gynécologues médicaux et obstétriciens libéraux
Enquête CESSIM
Printemps 2014
Contact Abonnement en ligne