Publicité

Attention, pour des raisons réglementaires, ce site est réservé aux professionnels de santé.

Merci de vous identifier avant d'accéder aux rubriques de votre choix.


Pour tout renseignement relatif à votre inscription, contactez-nous par mail (info@len-medical.fr) ou par téléphone : 01 47 55 31 31

Une fois votre identification effectuée, vous disposerez d'un "identifiant" personnel et d'un mot de passe qui vous permettront d'accéder définitivement aux rubriques du site.

Vous êtes déjà inscrit au site,
Merci de saisir votre identifiant et votre mot de passe :

VOUS ÊTES DÉJÀ INSCRIT SUR LE SITE :

ATTENTION : Il est indispensable, pour vous identifier, que votre navigateur (Internet Explorer ou Mozilla Firefox) soit réglé en niveau 'moyen' dans les paramètres de sécurité et qu'il accepte les cookies.

Vous n'êtes pas encore inscrit au site,
Merci de compléter le formulaire ci-dessous.
6 + 11 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.
J'accepte de recevoir sur mon adresse e-mail des informations provenant du L.E.N. Médical.
Je certifie exacts et sincères les renseignements ci-dessus.
Si vous êtes inscrit au Conseil de l'Ordre, votre numéro d'inscription suffit.
Si vous êtes pas inscrit au Conseil de l'Ordre adressez-nous par fax, par la poste ou par e-mail tout document justificatif de votre qualité de professionnel de santé (carte d'étudiant, licence de remplacement, photocopie de carte professionnelle, de diplôme, ordonnance barrée, etc...).

* : Champs obligatoires
Publicité
Breves
  • Étudiants infirmiers : les pouvoirs publics mettent la main à la bourse

    La Direction générale de l’offre de soins a récemment annoncé que les bourses sur critères sociaux accordées aux étudiants infirmiers seront uniformisées et alignées sur celles des autres étudiants, alors que de fortes variations régionales existaient jusqu’à alors. Une hausse des indemnités de stages de 25 % est également prévue.

  • L’euthanasie pour tous, mais pas pour soi

    Une enquête récente confirme que 80 % des Français se disent favorables à la légalisation de l’euthanasie et 76 % à celle du suicide assisté. Pourtant, pour eux-mêmes, si la situation nécessitait une réflexion en la matière, 26 % opteraient pour l’euthanasie, 23 % pour le suicide assisté et 38 % pour l’arrêt des soins avec sédation.

  • Des restes à charge en progression

    La réforme du contrat responsable, qui est le modèle de la grande majorité des contrats de mutuelle, entraînerait une hausse du reste à charge. Une étude du cabinet Mercer conduite auprès de ses 1,3 million d’assurés met en évidence un doublement du reste à charge pour les frais d’hospitalisation et pour les consultations de spécialistes.

  • VIH : les homosexuels toujours en première ligne

    Les dernières données concernant l’épidémie de VIH/sida montrent que les nouvelles infections ne diminuent pas chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes, contrairement à ce que l’on observe chez les hétérosexuels, même nés à l’étranger. En 2015, 43 % des nouvelles infections en France concernaient des homosexuels.

  • Les internes pourront plus facilement jouer les remplaçants

    Le ministre va étendre la possibilité pour les internes confirmés d’effectuer des remplacements. Ces derniers seront désormais possibles au sein des établissements de santé en tant que médecin et non plus uniquement comme aide-soignant ou infirmier. C’est une convention entre l’établissement et l’interne qui précisera les conditions.

  • Des mesures pour lutter contre la souffrance des professionnels de santé au travail

    Le ministre de la Santé a dévoilé une « stratégie » d’amélioration de la qualité de vie au travail dans les hôpitaux. Meilleur repérage des risques psychosociaux, suivi soutenu des personnels, écoute plus large de leurs attentes, institution d’un médiateur ou encore création de numéros d’écoute sont au programme.

  • Une injustice flagrante pour les futures mamans !

    La loi de financement de la Sécurité sociale, adoptée le 5 décembre, réserve aux seuls médecins installés en secteur 1 (ou signataires d’un contrat d’accès aux soins) une protection maternité supplémentaire, dont le montant atteindra plus de 3 000 € par mois pendant 3 mois. La différence entre les secteurs est dénoncée par les syndicats.

  • À l’écoute, le gouvernement débloque 47 millions d’euros !

    Le gouvernement a annoncé le déblocage de 47 millions d’euros afin d’améliorer la prise en charge des audioprothèses d’entrée de gamme. La mesure est saluée par les représentants de la profession qui estiment qu’elle permettra de diviser par deux le reste à charge (avant remboursement des complémentaires santé).

     

Journal

GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PRATIQUE
Numéro 1 en audience
auprès des gynécologues médicaux et obstétriciens libéraux
Enquête CESSIM
Printemps 2014
Contact Abonnement en ligne

Publicité